Direction l’extrême sud et la Patagonie Chilienne, avec un trek dans le parc de Torres de Paine, puis la terre de feu et Ushuaïa. Retour à la chaleur vers l’Uruguay et la station Balnéaire de Punta del Este et Montevideo, pour ensuite passer quelques jours à Buenos Aires.

C'était mon premier voyage seule, avec un sac à dos, et qui a duré 3 semaines. J'avais déjà prévu l'itinéraire, avec deux vols (Santiago- Punta Arenas et Ushuaïa-Buenos Aires), mais pas de billet de retour. Je réservais les hébergements à l'avance, au fur et à mesure de mon programme. J'avais peur de voyager seule, mais comme j'ai suivi les itinéraires touristiques, finalement c'était une expérience très sympa, j'ai souvent rencontré des gens avec qui passer un petit bout de chemin.

En Patagonie

Terre australe mythique, la Patagonie est partagée entre le Chili et l'Argentine. Entre montagnes, lacs, volcans, forêts, îles et océans, c'est un endroit unique par ses paysages et son climat très rude. C'est une région des extrêmes, historiquement habitée par des amérindiens, parcourue par les grands explorateurs, et peu à peu colonisée par des européens. Ces terres de glace et de pampa, où peu d'arbres poussent et où la chaleur est rare, est aussi très faiblement peuplée, une des moins dense du monde. La Patagonie c'est la cordillère des Andes, avec de hauts sommets, et des glaciers que les alpinistes chevronnés rêvent de conquérir. Mais c'est aussi une nature sauvage et désertique, avec ses lacs, ses fleuves et ses plaines de pampa  (en Argentine surtout). La Patagonie prend fin entre l'océan pacifique et l'océan Atlantique, avec ses nombreuses îles, dont la Terre de Feu, et le fameux détroit de Magellan. Elle héberge une faune riche, avec des condors, des guanacos, des pumas ou encore des manchots et des otaries. De nombreux parcs naturels ont été délimités pour protéger ces espèces. En plus de l'élevage et de la pêche, le tourisme devient une activité très importante de la Patagonie : ce nom fait rêver plus d'un globe trotteur.

Punta Arenas

Mardi 1er février 2011, j'ai pris l'avion pour Punta Arenas, une ville de la Patagonie chilienne située sur le détroit de Magellan. J'ai pu visiter la ville le mercredi matin et dans l'après midi, je suis partie en direction Puerto Natales, ville d'étape avant d'aller aux Torres del Paine.

Torres del Paine – Jour 1

Mes premiers pas dans ce parc, avec une randonnée de 7 heures jusqu'au grandes Torres del Paine.

Torres del Paine – Jours 2 et 3

Les deuxièmes et troisièmes jours dans le parc de Torres del Paine ont été l'occasion de faire le chemin jusqu'au glacier Grey.

Isla Magdalena

Une petite île en plein milieu du détroit de Magellan est le refuge pour les pingouins, où on peut les approcher.

Ushuaïa

Au bout du monde, nous voici à Ushuaïa, entre l'océan et les montagnes. Cette ville aux allure de station touristique est aussi l'occasion de faire des randonnées dans le parc national de Terre de Feu.

 

De Punta del Este à Buenos Aires

Après Ushuaïa direction Buenos Aires en avion. Mais avant de visiter la ville j'ai décidé de partir en Uruguay car il y'a un bateau qui part de Buenos Aires, et en 3 heures on arrive en Uruguay, et 2 heures de bus plus tard on est à Montevideo, la capitale. J'ai aussitôt mis le cap sur Punta del Este, qui est une station balnéaire a 2 heures de la capitale, avec plein d'immeubles au bord de mer. On ne se sent pas vraiment en Uruguay, mais plutôt sur la côte d'azur, mais avouons qu'une après midi plage ça fait du bien!

3 jours en Uruguay

Depuis Buenos Aires, on peut se rendre en Uruguay, petit havre de paix sud-américain. J'ai passé une journée sur les plages, puis visité la capitale Montevideo.

Mon rendez-vous manqué avec Buenos Aires

Dernière étape de mon voyage : Buenos Aires. J'étais encore malade donc je n'ai pas profité comme je l'aurais voulu, mais j'ai quand même pu visiter les principaux lieux de cette ville immense, qui a des airs européens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *