Le jour se lève un matin d'avril, il est temps de s'envoler pour Copenhague! C'est une averse qui nous accueille pour nos deux premières heures à découvrir la ville. Pour nos deux jours dans la capitale danoise, nous avons réservé un logement sur Airbnb, dans le centre. On a pu exploré la ville à pied, tranquillement, pendant deux jours. Comme beaucoup, nous sommes tombés sous le charme de Copenhague, avec son air marin, ses jolies rues, et ses milliers de cyclistes, suivez-nous!

Nyhavn

La carte postale de Copenhague. C'est à quelques pas de cette rue emblématique de la ville que nous logions, nous y sommes passés plusieurs fois. Même s'il y a beaucoup de touristes, cela reste un endroit agréable, avec son enfilade de bars avec vue sur les bateaux. Un incontournable, pour une balade ou un verre en terrasse ( au chaud sous une couverture bien sur!).

 
 

Stroget & le quartier latin

Nous voici dans le coeur de Copenhague. Strøget est l'artère  piétonne qui traverse ce quartier commerçant animé. Il faut se faufiler dans les rues adjacentes, pour tomber sur des boutiques de décorations, des cafés cosys, des librairies. C'est aussi là qu'on trouve l'université de Copenhaque au coeur du quartier latin. A l'ouest, on arrive sur la Rådhuspladsen, la place de la mairie. En face, on trouve le fameux parc de Tivoli, mais nous n'y sommes pas allés, par manque de temps.

 

Slotsholmen

Slotsholmen est un petit île au coeur de la ville, qui abrite plusieurs monuments historiques, ainsi que le parlement. Sous ses airs un peu austère (ou alors c'est simplement qu'il faisait gris), on découvre un endroit paisible, avec une vieille bibliothèque en briques rouges entourée par un beau jardin. Juste derrière on trouve aussi les écuries royales, puis la moderne bibliothèque royale.

 

Vers Osterport

Pour notre deuxième jour, nous voulions aller voir la petite sirène. A partir de Nyhavn, on a marché sur une promenade qui longe la mer. A côté, on trouve Amalienborg Slot, le palais de la Reine Margrethe II, composé de 4 bâtiments symétriques. Après quinze minute de marche, on trouve enfin la petite sirène. Les environs n'ont rien d'exceptionnel, et manque de chance, nous y étions en même temps que plusieurs excursions de croisiéristes, c'était un peu la course à la photo! A quelques rues de là, on trouve Kongens Have, un joli parc qui borde le chateau de Rosenborg. Et quand on y a été, les cerisiers étaient en fleurs! Parfait pour se poser un peu.

 

Christianshavn

Pour finir notre exploration, on part dans le quartier de Christianshavn. D'abord, on est grimpés en haut de Vor Frelsers Kirke, avec ses 400 marches. On monte le vieil escalier en bois palier par palier, au milieu des cloches, puis on arrive à l'extérieur, la vue sur Copenhague est imprenable. A quelques mètres de là, on arrive dans le quartier alternatif de Christinia. Squatté depuis les années 70, il y a des habitations, un skate park, des bars, et une (fameuse) rue de vendeurs de drogue cagoulés. C'est sympa à voir, mais on s'est pas sentis à notre place. On s'est promenés au bord des canaux, puis on est allés sur l'îlot de Papiroen, pour manger. On y trouve un entrepôt rempli de stands de Street Food, c'est à tester, il y en a pour tous les gouts. 

Copenhague, c'est un lieu parfait pour un (long weekend). On aurait pu y rester plus longtemps, pour profiter des musées par exemple, ou visiter d'autres quartiers. Mais nous avons décidé de sortir de la ville, et pour la suite du voyage, nous irons dans les îles du sud du Danemark!

4 thoughts on “Copenhague, la charmante

  1. Hello,

    Je trouve les photos prises très jolies. Ca me rend nostalgique de mon expérience de quelques mois à Copenhague ! De très bons souvenirs.

    Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *