La dernière étape de mon voyage était Buenos Aires. J'avais prévu d'y rester une semaine, de visiter les environs, et m'imprégner de cette capitale immense et de la culture Argentine. Mais non, pas de tango, pas de musique argentine, pas de visite de la côte. On n'en parle pas souvent, mais parfois des étapes de voyage tant attendues se transforment en un rendez-vous manqué. Je suis arrivée à Buenos Aires malade, et j'ai mis plusieurs jours à m'en remettre. J'ai tenté de visiter la ville, petit à petit, au début à proximité de mon auberge de jeunesse, puis dans des quartiers plus lointains.

Mais rien n'y a fait, je n'ai pas accroché, ce n'était pas le bon moment. Il faisait trop chaud, les rues étaient trop longues à traverser, et tout ce qui fait les joies du voyage, les découvertes, je n'arrivais pas à en profiter. Pour ne rien arranger, j'ai failli me faire voler mon sac à dos dans un parc : quelqu'un à fait mine de perdre ses clefs devant moi, alors que j'étais assise sur un banc. Après avoir hésité, je me suis levée pour rendre les clés, ce qui a permis à un complice de voler mon sac à dos posé sur le banc. Heureusement pour moi, ils l'ont remplacé par un sac rouge et j'ai rapidement vu qu'ils avaient pris mon sac, je leur ai couru après en courant (oui, oui!) et ils me l'ont rendu, quelle chance! Après cette mésaventure, je ne me suis pas sentie en sécurité, dans cette ville qui est pourtant plutôt sûre.

En fait j'étais fatiguée, c'était la fin de mon premier voyage seule. Pour la jeune fille timide que j'étais (et que je suis encore), c'était déjà un pas énorme d'être partie pendant 3 semaines sur les routes, alors je suis rentrée à Santiago (même si le vendeur de billets de bus avait l'air étonné que j'aie envie d'aller au Chili, ah la fierté argentine!). On se verra une autre fois peut-être, Buenos Aires.

San Nicolas

Je logeais à proximité du quartier de San Nicolas, le centre de Buenos Aires. J'ai donc souvent marché près de la Plaza de Mayo, qui borde le palais présidentiel à la couleur rose, et qui héberge aussi les banderoles des mères de la Plaza de Mayo qui se battent pour retrouver les disparus de la dictature argentine des années 76-83. On peut aussi voie l'obélisque le long de l'immense avenue 9 de julio, et à côté le quartier des théâtres et des spectables. J'en ai le souvenir d'un centre très animé, aux allures très européennes, parsemé d'espaces verts ais aussi d'immense avenues (très longues à traverser).

Le Quartier de la Boca

Comme j'étais fatiguée, j'ai fait ce que je ne fais presque jamais quand je visite un endroit: prendre une excursion en bus touristique. Direction la Boca, le quarter coloré de Buenos Aires, quelques rues animées, au milieu de quartiers plus pauvres. On s'est arrêtés au stade de l'équipe de foot de la Boca, où a joué Maradona, paré de ses couleurs jaunes et bleues.

Le jardin botanique, mon havre de paix

J'ai visité quelques endroits dans Buenos Aires sans prendre de photos. Des mes promenades, ce jardin botanique est un des lieux que j'ai préféré. J'y suis arrivée un peu par hasard, en visitant le quartier. Un coin de calme dans une ville toujours en mouvement, des arbres, des serres, et des couleurs reposantes.

Voila pour ce rendez-vous manqué avec Buenos Aires. Il me reste quelques photos, mais je n'ai pas enregistré le nom des lieux ou leur emplacement. Je n'ai plus qu'à y retourner!

Et vous, avez-vous comme ça des rendez-vous manqués avec une ville ou un pays où vous avez été?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *